Sélectionner une page

Géraldine Daniel

Géraldine Daniel est graveure, vit et travaille à Douarnenez. Elle a commencé à se former à la gravure en 2012 en parallèle à une carrière professionnelle de graphiste d’édition et après des études d’arts appliqués à Nantes et d’arts plastiques à Paris (Sorbonne). Elle se consacre désormais uniquement à son art et travaille exclusivement en couleur, sur plaques de cuivre.

Des gravures de séries différentes sont présentées ici.

La série de Mémoire est un travail sur le souvenir en tant que représentation mentale perpétuellement reconstruite ; une approche de cette perception volatile. Cette mécanique intime produit en chacun de nous des images paradoxales. Évanescentes mais puissamment évocatrices. Les visages apparaissent en apesanteur dans un jeu de superposition de calques diaphanes qui confèrent à l’image sa matérialité, son relief et sa profondeur. Celle-ci monte progressivement comme ressurgissent en nous les souvenirs. Décalages, variations de couleurs et d’intensité rendent cependant toute mise au point impossible. Les souvenirs ainsi nous échappent mais nous troublent par leur présence immatérielle .

Les miniatures présentées ici explorent les limites de l’intime en tentant de montrer comment une représentation a priori anecdotique peut prétendre à une certaine universalité. « J’ai travaillé à partir de portraits, tels qu’on peut en trouver dans tous nos albums de photos de famille. Ils n’ont, normalement, qu’un intérêt limité et sont destinés aux proches. Mais par le choix des sujets et des formats, par la maîtrise du flou et des couleurs, je mets en place un mécanisme d’appropriation qui les font déborder de la sphère privée et leur donne une portée beaucoup plus large. Ma proposition est celle d’une intimité partagée qui nous renvoie a une sensibilité à la fois personnelle et collective. À quelque chose de tendre et de paradoxal. »

SALON MULTIPLES

error: ce contenu est protégé!